Axes de Recherche

Domaines de la politique populaire
Cet axe de recherche vise à étudier les espaces, les temps et les formes de la participation populaire au politique et dans les luttes pour le pouvoir dans les sociétés anciennes, en comprenant, mais aussi en extrapolant, leurs cadres institutionnels. Ces enquêtes visent à explorer les différentes formes de communication, d’interaction sociale et d’action collective qui caractérisent la politique populaire dans l’Antiquité gréco-romaine. Il s’agira également d’étudier les relations des groupes populaires avec les élites politiques, sociales ou religieuses, qui vont de la confrontation à la collaboration.
 
Traditions et cultures populaires
La réflexion se concentrera ici sur les formes de communication et d’expression, les idées et les traditions populaires dans le monde antique. Les recherches développées dans cette direction ne visent pas seulement à identifier et classer des objets de culture considérés comme «populaires», mais aussi à enquêter sur les appropriations et les usages populaires des différents symboles de la culture. Il s’agit, par conséquent, de relier les traditions et les pratiques culturelles des groupes populaires aussi bien aux expériences matérielles et sociales dans lesquelles elles sont enracinées, qu’au contexte spécifique des relations sociales et culturelles dans lequel elles sont mobilisées.
 
Stratégies sociales subalternes
Les recherches développées dans cette ligne visent à comprendre les pratiques sociales de différents groupes exclus ou subalternes dans l’Antiquité gréco-romaine (les femmes, les étrangers, les travailleurs libres, les esclaves et les affranchis) en tant que stratégies de résistance ou de survie au quotidien. Il s’agira ici d’étudier les modes d’interaction sociale au jour le jour, ainsi que les moyens dont les groupes subalternes, en dehors de la rébellion rare, pouvaient se servir pour réduire les effets de la marginalité, de l’inégalité et de l’exclusion dans leur vie quotidienne.